Présentation

 

     Le prieuré saint François de Sales doit son  nom à celui qui œuvra dans cette contrée de Haute-Savoie que l'on appelle Chablais. L'homme de Dieu a célébré l'Eucharistie dans une petite chapelle située tout près d'ici, à Publier, du temps où il se retirait au château des Allinges. 
     François est fils d’une noble famille demeurée catholique en pays calviniste. Son père rêve pour lui d’une brillante carrière juridique. Il l’envoie étudier à Paris. François y découvre la théologie et le problème qui agite toute l’époque, entre Réforme et Jansénisme : la prédestination. François, ardent et scrupuleux se croit prédestiné a être damné. Le désespoir le submerge : il va se jeter aux pieds d’une statue de la Vierge et retrouve la paix alors qu’il récite le « Souvenez-vous », prière mariale attribuée à saint Bernard : « Quoi que vous ayez arrêté à mon égard, dit-il alors au Seigneur , je vous aimerai, et j’espèrerai toujours en votre miséricorde. »Il est prêtre malgré l’opposition de son père. Devenu évêque de Genève (dont le siège est à Annecy , car Genève est la « Rome calviniste »), il travaille inlassablement à la conversion des calvinistes. Prédicateur réputé, il fréquente les plus grands esprits catholiques et favorise l’introduction en France du Carmel réformé par Thérèse d’Avila, et de l’Oratoire de saint Philippe Néri. Il est surtout l’apôtre de la spiritualité des laïcs , pour qui il écrit "l’Introduction à la vie dévote ": dans chaque état de vie, tout baptisé peut se sanctifier en faisant joyeusement son devoir d’état, en lequel s’exprime la volonté de Dieu. Avec sainte Jeanne de Chantal, il fonde l’ordre de la Visitation pour mettre la vie religieuse à la portée des femmes faibles de santé. 
      Ce souci de rendre la vie religieuse accessible « aux petites santés » fut partagé quatre siècles plus tard par un moine bénédictin Dom GUILLUY  qui fonda la Congrégation Notre-Dame d’Espérance en 1966 et dont l’actuel Supérieur Général est le Père Jean Yves MERCIER.
      C’est en 1997 que fut fondé le Prieuré saint François de Sales et pour cause : Mgr BARBIER, alors évêque d'Anneçy souhaitait l'installation d'une communauté contemplative dans le monastère d'Evian après le départ des  Clarisses. Celles-ci, devaient rejoindre leurs sœurs de Mazamet. 
      Le 6 août, en la fête de la Transfiguration, envoyé par  le Père Serge Hallette, alors Supérieur Général de la Congrégation,  le Frère Guy-Marie arrivait à pieds d'œuvre. Et le 14 septembre, à la Sainte Croix, une demi-douzaine de frères se joignaient à lui pour former la nouvelle Communauté. Plusieurs d'entre eux sont actuellement Profès perpétuels: Frère Gabriel-Marie ZIGHETTI, Frère Jean-René MINORET.
      Aujourd'hui le Prieuré compte une vingtaine de membres dont un tiers de postulants. Ces "nouveaux" viennent de loin pour la plupart car c'est à Evian-les-Bains que s'effectue un premier discernement de vocation pour l'ensemble des prieurés de la Congrégation Notre-Dame d'Espérance. Ensuite les candidats à la vie religieuse, selon notre charisme (vie monastique adaptée aux personnes de santé fragile ou portant un handicap) sont reçus au noviciat du prieuré Notre-Dame des Champs en Arles .
      Par ailleurs le prieuré Saint François de Sales est ouvert à l'activité paroissiale d'Evian ainsi qu'à l'œcuménisme. Chaque année au mois de janvier à lieu une célébration avec les protestants et les orthodoxes. Nous voudrions  consolider l'œuvre accomplie par l'éminent "Docteur" dans cette zone du Chablais où la foi chrétienne se doit de rayonner.  
  


  haut 


      
  
  

 

 

 

 

 

 

Retour au portail